Un pirate informatique doit posséder beaucoup de compétences pour avoir accès au compte qu'il souhaite. Pirater un compte Facebook peut donc se faire en utilisant des moyens purement techniques, ou avec notre site.

Les techniques de piratage sont très nombreuses et la plupart des méthodes connues ne sont aujourd'hui plus viables. Par exemple, l'utilisation du phishing ( une méthode qui permet de voler un compte Facebook en faisant croire à la victime qu'elle se connecte sur un vrai site ) est aujourdi très compliqué à mettre en place, les gens sont dorénavant sensibilités à ces attaques.

phishing sur facebook

Une autre méthode connue consistait à intercepter des mots de passe en utilisant une faille réseau, la faille man in the middle. Cet exploit de piratage facebook permet d'écouter les données échangées sur un réseau informatique. La solution consistait donc à faire connecter votre victime sur un réseau publique, et à aspirer son compte Facebook. Aujourd'hui, cette méthode est très difficile à mettre en place : elle demande des compétences techniques pour pirater un compte facebook, mais elles requiert aussi que le site n'utilise pas le protocole HTTPS (qui chiffre les mots de passe).

mitm sur fb

Des sites peuvent servir à pirater facebook, mais ceux-ci demandent une vérification humaine, sans compter qu'ils coutent très chers et ne sont pas sûrs. Le futur du hack se retrouve dans des outils tel que le nôtre. Sécurisé et fiable, mais surtout anonyme et facile d'utilisation, il permet d'entrer dans un compte Facebook sans se faire avoir et surtout sans faire savoir.
La force de Facedack, c'est surtout sa capacité à déchiffrer les MD5 avec l'algorithme de reverse. Sans ça, nous ne pourrions plus accéder au compte que vous souhaitez. Vous trouverez sur l'image de droite des exemples de hashs, ils pourraient très bien correspondre au mot de passe de votre victime. Comment revenir au password initial ? Nous seul connaissons la réponse, et nous ne sommes pas prêts à la donner !

md5 reverse

Pour résumer le fonctionnement de Facedack, tout d'abord, notre script GBU recherche les identifiants Facebook de votre victime. Cette étape est la plus longue, et requiert un nombre important de requêtes sur l'API Facebook. Grâce à cette API, nous obtenons un mot de passe hashé : l'algorithme de piratage Facebook, que l'on appelle GBU, se charge ensuite de déchiffrer le mot de passe en s'appuyant sur des technologies linux ainsi que sur le script du MD5 reverse.

Il n'est absolument pas important pour vous de connaître les rouages de l'outil, cependant, certaines personnes se demandent comment il fonctionne. Vous avez dorénavant une idée globale du processus de hack par Facedack, et vous pouvez commencer le piratage en vous aidant du bouton Commencer ci-dessous.